LA SITUATION DE NOTRE HÔPITAL

Avril 2004

PRESENTATION
Villes : Thouars - Bressuire - Parthenay
Nbre d'habitants :
10 à 12 000 pour chaque ville
Nbre d'habitants de la zone desservie par l'hôpital :
150 000

HOPITAL
Statut administratif :
Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres
Nombre de lits :
515
Nombre de lits MCO :
318
Nombre d'agents hospitaliers :
1 500
L'hôpital possède :
Soins : alcoologie - cardiologie - centre de chirurgie ambulatoire - chirurgie générale, urologie et spécialités chirurgicales - chirurgie orthopédique - douleur - gynécologie obstétrique - hépato-gastro-entérologie - médecine polyvalente - pédo-psychiatrie - psychiatrie - soins intensifs - soins palliatifs - soins de suite et réadaptation
Urgences
Services médico-technique
: biologie - imagerie médicale - pharmacie
Prévention : centre de prévention - service santé publique - tabacologie
Personnes âgées : maison de retraite - soins de longue durée - soins infirmiers

ENVIRONNEMENT SANITAIRE
Distance (en km) avec :
Le CHU de référence :
80 km
Le CH départemental :
50 à 80 selon la ville
Le CH le plus proche :
Saumur ou Cholet pour Thouars et Bressuire, Niort et Poitiers pour Parthenay

RESTRUCTURATION
Effectuée , en cours ou prévue ?
prévue

Histoire récente en quelques dates :
1996 : tentative de la mise en place d'un site unique MCO en 1996 et mise en place d'une fusion entre les trois centres en concentrant la maternité, la chirurgie orthopédique sur le seul site de Bressuire. Des travaux de restructuration sont alors prévus et ne sont pas encore terminés.
2002 : un nouveau directeur annonce que la fusion coûte trop cher et que la solution est un site unique.
Mars 2003 : un audit est commandé par le CA et payé par l'ARH, pour une aide à la décision.
2003 : alors que l'audit n'est pas rendu, le député et le directeur de l'hôpital font accepter par les médecins hospitaliers et les médecins de la ville, par les maires l'idée de la nécessité d'un plateau technique équidistant entre les trois villes.
Juin 2003 : l'audit est rendu. Dans la foulée la CME et le CTE votent pour un site équidistant et le CA qui veut adosser le nouvel hôpital à la ville de Bressuire fait adopter une formule qui permet de mettre le nouvel hôpital aux portes de Bressuire.
Septembre 2003 : le CA vote pour la construction d'un site unique à Faye-l'Abesse, commune à proximité de Bressuire.
Novembre 2003 : création d'un collectif pour la défense de l'offre de soins en Nord Deux Sèvres. Une pétition obtiendra
jusqu'à 15000 signatures et les adhésions au collectif iront jusqu'à environ 1500. Le collectif organise des réunions d'information très suivies et des manifestations.

Description succincte du projet de l'ARH (effectué, en cours ou prévu) :
construction d'un site MCO, avec urgences, radiologie, biologie, administration à Faye-l'Abesse (près de Bressuire) et suppression de ces services sur les sites actuels.

Conséquences de ce projet pour la population :
Eloignement des services de soins et catastrophe économique pour les villes de Thouars et de Parthenay liée à la délocalisation.

Ce projet crèe-t-il ou augmente-t'il de trou sanitaire ?
Oui

COMITE DE DEFENSE
Qui s'investit dans la défense de l'hôpital ? Les usagers rejoints par des élus des communes périphériques, des médecins
Qui s'y oppose ?
L'administration, le président de la CME, le Président du Conseil Général.