Pour la défense du service public l'hospitalier : une semaine d'actions à Châteaudun.

  Le 19 novembre 2008,150 personnes ont participé au débat organisé par le comité d'action pour la défense du service public de l'hôpital à Châteaudun.

  En introduction, Dominique Garcia a rappelé le bilan de l'activité du comité local avec les délégations organisées auprès des autorités : sous-préfet, ARH, maire, député... La mobilisation organisée par le comité a permis de recueillir 7000 signatures pour le maintien de la chirurgie à Châteaudun

   Les syndicats CGT, CFDT et FO de l'hôpital sont intervenus pour démontrer la nécessité du maintien de la chirurgie conventionnelle à Châteaudun. Ils ont fustigé l'annulation du rendez-vous prévu au ministère pour recevoir le comité et les syndicats hospitaliers. Une nouvelle demande d'audience sera formulée.

   Pour la coordination nationale, Paul Cesbron a développé les arguments en faveur du maintien et du renforcement des services -- chirurgie, maternité notamment -- des hôpitaux de proximité. Il a analysé les objectifs de marchandisation de la santé au bénéfice du secteur privé à travers le projet de loi Bachelot.

  Le débat a montré l'attachement de l'assistance à la nécessité de maintenir les moyens à l'hôpital de Châteaudun d'assurer sa mission dans un bassin de 55 000 habitants.

Le 20 novembre, la décision de transfert de la chirurgie conventionnelle vers la clinique privée de Vendôme a été  prise par le conseil d'administration de l'établissement est obtenue à l'arraché avec 10 voix pour, 08 voix contre.

  L’ inter syndicale  a proposé un amendement pour obtenir que soient étudiées « la chirurgie de semaine » ;cet amendement a été adopté.
  Le personnel s'est mobilisé au moment du conseil d'administration et a marqué sa déception de la décision prise.

  Le soir même, le comité s'est réuni, il y avait une quinzaine de personnes présentes. Aucun signe de découragement est apparu, la décision a été prise de continuer la bagarre.

Le 22 novembre, une manifestation interprofessionnelle a permis de rassembler plus de 400 personnes sur la place centrale de la ville. Les hospitaliers ont fait partir leur manifestation très colorée de l'hôpital . À la conclusion : la chirurgie doit vivre à l'hôpital public de Châteaudun.