COMMUNIQUE DE PRESSE
 
Devant le refus du gouvernement d’accepter tout amendement à la loi HPST, dite loi Bachelot, la communauté médicale de l’AP-HP, réunie en assemblée générale le 8 avril 2009, a décidé d’appeler à l’action l’ensemble des médecins des hôpitaux.
 
À partir d’aujourd’hui, nous arrêtons toute participation aux activités de gestion hospitalière (Comités exécutifs locaux, Comités consultatifs médicaux, Commission médicale d’établissement, réunion de pôles, préparation du plan stratégique, etc.).
 
Nous informons le gouvernement et les sénateurs qui vont discuter et voter la loi que si elle n’est pas amendée, elle s’appliquera sans nous.
 
En accord avec l’ensemble des syndicats médicaux et de personnels de l’AP-HP, nous appelons à une
journée de grève le 28 avril avec manifestation de tous les personnels de l’hôpital, praticiens, internes, chefs de clinique-assistants, infirmières, aides-soignants, paramédicaux, administratifs, techniques et ouvriers.
 
Nous sommes d’accord pour agir avec l’ensemble des organisations syndicales contre la suppression des emplois pour de simples raisons de rentabilité financière, et contre une vision purement comptable de l’hôpital. Nous sommes pour une gestion rigoureuse des deniers de la collectivité, au service de l’égalité d’accès à des soins de qualité.
 
Nous demandons la convocation d’états généraux pour une vraie réforme de l’hôpital et du système de santé.
 
Nous appelons l’ensemble des communautés médicales de la région parisienne et de province
à nous rejoindre pour créer un mouvement national de défense de l’hôpital public.
 
Nous appelons les usagers, les associations de patients et la population à se joindre à nous.
 

Mouvement de défense de l’hôpital public